Le cahier des charges d’un audit SEO

Guide pratique sur le cahier des charges d’un audit SEO

Avant de vous lancer dans un audit de référencement naturel de votre site,  l’établissement d’un cahier des charges d’audit SEO s’impose : cette démarche est très importante pour définir les techniques à appliquer et pour plus d’efficacité. Découvrez les principaux points à travailler pour constituer le cahier des charges de votre audit SEO.

Pour avoir un bon positionnement dans les résultats de recherche, un site web doit être développé dans le respect de certaines règles, mais aussi des critères spécifiques que les principaux moteurs de recherche prennent en compte.

Que ce soit dans le cadre d’un développement ou d’une refonte, il est indispensable de bien déterminer les étapes à suivre pour réussir l’optimisation SEO d’un site internet. Pour atteindre les objectifs préalablement fixés, nous conseillons vivement de réaliser un audit SEO.

Comprendre l’audit SEO avant de rédiger le cahier des charges

L’audit SEO consiste en un examen minutieux de tous vos besoins en termes de référencement en tenant compte des particularités de votre site, en analysant son contenu et ses performances, mais aussi en considérant ce que vos principaux concurrents présentent.

Il faut savoir que la stratégie de référencement naturel doit être personnalisée pour maximiser son efficacité. Chaque site doit être optimisé en fonction de son marché, du champ sémantique, des objectifs fixés, des offres de ses concurrents, etc. Il est totalement absurde d’utiliser la même formule pour des sites différents.

À quel moment faut-il faire un audit SEO ?

L’audit SEO doit être programmé dans deux cas : au moment de la création d’un nouveau site web et en cas de refonte d’un site qui existe déjà. Cette démarche vous permettra d’identifier vos besoins et d’établir une stratégie adaptée pour améliorer judicieusement le référencement naturel de votre site.

L’audit SEO s’impose aussi :
– Lorsque vous constatez une perte de trafic ou un recul de position dans les résultats de recherche ;
– Lorsque vous essayez d’optimiser votre référencement depuis quelques mois sans résultats satisfaisants ;
– Lorsque vous souhaitez connaitre et vous conformer aux mises à jour effectuées par Google ;

Dans ces différents contextes, l’audit SEO aide à réaliser plus précisément les mêmes opérations que pour un nouveau site (définir les mots-clés, évaluer les stratégies de la concurrence, etc.), mais également à déceler les aspects qui freinent l’amélioration du référencement naturel de votre site. Cette démarche est importante pour optimiser la visibilité de vos pages web.

Spécifier les principaux axes dans le cahier des charges SEO

Pour réussir l’optimisation SEO d’un site web, vous devez travailler les deux axes suivants : les éléments techniques et le contenu des pages doivent être bien définis dans le cahier des charges de l’audit SEO de votre site.

Les éléments techniques qui doivent figurer dans le cahier des charges d’un audit SEO

L’optimisation technique est une étape cruciale pour un bon référencement. Il consiste à travailler pour optimiser le code source et la structure du site afin de booster ses performances : ainsi, les moteurs de recherche amélioreront le positionnement de vos pages dans les résultats de recherche, lorsqu’un internaute saisit des mots-clés qui ont un lien avec vos activités.

Le cahier des charges de votre audit SEO doit indiquer précisément tous les éléments techniques à considérer, entre autres :

– Le choix du nom de domaine ;
– l’hébergement (dédié ou mutualisé) ;
– Le protocole HTTPS ;
– L’arborescence et la structure du site ;
– Le choix du CMS le plus adapté (Prestashop, WordPress, etc.) ;
– Le sitemap (plan du site) ;
– L’amélioration des URL ;
– Le « mobile friendly » du site ;
– Vérification du temps de chargement des pages.

Cahier des charges d’audit SEO : les étapes pour l’optimisation du contenu

L’optimisation du contenu est une étape à ne pas négliger pour réussir le référencement naturel de votre site web. En effet, l’algorithme Panda de Google analyse régulièrement la qualité des pages d’un site afin de proposer des résultats pertinents aux internautes. Découvrez rapidement les règles à respecter pour adopter une bonne stratégie éditoriale.

La première étape consiste à effectuer une analyse afin de bien choisir les mots-clés à mettre en avant. Ensuite, il faut se concentrer sur l’optimisation des balises META (titre et description qui apparaissent dans les résultats de recherche).

Puis, il faut travailler la structuration des pages en veillant à mettre des titres, des sous-titres et des paragraphes. Attention, il faut que chaque écrit soit original pour éviter d’être pénalisé à cause d’un contenu dupliqué. Par ailleurs, le contenu doit être pertinent et satisfaisant pour les internautes. Ils doivent obtenir des réponses concrètes à leurs requêtes.

Les cinq étapes qui doivent apparaitre dans le cahier des charges d’audit SEO

L’audit SEO consiste à faire un état des lieux général du référencement du site afin de définir ses besoins en matière de référencement. Cette démarche est indispensable avant de travailler sur l’optimisation des pages web. Grâce à l’audit, vous aurez un bilan précis de tous les points à améliorer et des aspects qu’il faut conserver.

Pour réaliser un audit SEO complet, le cahier des charges doit bien spécifier les cinq étapes suivantes :

1. Audit on-site : cette étape consiste à analyser tous les critères internes de votre site : entre autres le contenu, la sémantique, l’architecture, le balisage, etc. ;
2. Audit off-site : il s’agit d’une étude des liens externes qui pointent vers vos pages web. Cette démarche va permettre de déterminer si une « campagne de netlinking » doit être effectuée afin de renforcer la notoriété de votre site et d’améliorer sa visibilité
3. Audit technique : l’étude détaillée de la technique est également primordiale. Il faut vérifier la rapidité du site, sa compatibilité avec les terminaux mobiles, etc. ;
4. Audit de la concurrence : pour améliorer le référencement naturel de votre site, vous devez analyser la situation des sites de vos concurrents en tenant compte de leurs stratégies et de leurs performances ;
5. Audit des mots-clés : pour optimiser le positionnement de vos pages web dans les résultats de recherche et pour améliorer le trafic, vous devez bien définir vos mots-clés, ainsi que le champ sémantique de votre site.

Un audit SEO qui améliore l’expérience utilisateur

 

Pour que le référencement naturel soit efficace, l’audit SEO doit tenir compte des points essentiels pour améliorer l’expérience utilisateur. En effet, Google souhaite afficher des résultats de recherche qui correspondent fidèlement aux besoins des internautes.

Alors, il privilégie les sites qui sont bien conçus, avec des contenus intéressants et des informations correspondant aux problématiques des utilisateurs ciblés. Lorsqu’un internaute est satisfait en consultant vos pages web, Google en tiendra compte et améliorera leur positionnement dans ses résultats de recherche.

Ainsi, le cahier des charges est un document stratégique qui doit comporter toutes les étapes de l’audit SEO afin que chaque action soit définie avec précision. Le cahier des charges doit clairement indiquer les différents objectifs qui constituent les points de départ de l’audit SEO en lui-même.

La rédaction d’un cahier des charges d’audit SEO vous permet aussi de prévoir les problèmes qui peuvent surgir à postériori et freiner l’amélioration du positionnement de vos pages web dans les résultats de recherche. Comme toutes les dimensions techniques sont analysées, vous ne risquez pas d’être confrontés à un échec.

Si vous n’êtes pas en mesure de réaliser l’audit SEO de votre site web, il est recommandé de confier cette tâche à une équipe de professionnels qualifiés qui maitrisent les rouages du référencement naturel. L’expertise et l’expérience sont indispensables pour que chaque action permette d’obtenir des résultats concrets, et ce, dans les meilleurs délais.

Please follow and like us: